Florès (Henri Marien)

Florès

Narcisse
nombre ile
Marguerite
ombre elle
s’effleurent
en luxuriants
éclairs
se toisent
s’apprivoisent
pavoisent
se déchirent
se fanent
et meurent
sous l’oeil
sans paupières
de la rose
éternelle
Solitaire

Illustration: ArbreaPhotos

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.