Ruines (Henri Marien)

Toute la nostalgie des amours mortes:
À tout jamais closes fenêtres et portes
Comme des paupières cousues sur ses yeux
Ne croyant plus à la Lumière des Cieux
Qui seule pourtant avait fait battre son sang
La Maison s’endort sur ses souvenirs éblouissants..

(Henri Marien)

 

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.