Mots (Henri Marien)

oiseaux_800-800x600

Que tous tes mots
ne soient au grand jamais des maux
jamais froids comme des esquimaux
jamais tranchants comme des couteaux
jamais brûlants comme des chalumeaux
jamais lourds comme des marteaux
jamais brillants comme de faux joyaux
jamais trop sucrés comme des gâteaux
jamais des mots bateaux
mais de beaux et simples cadeaux
des envolées de joyeux oiseaux
qui partent ensemble tout là-haut
et dont les chants rendent le monde plus beau
et dont les ailes soufflent sur tous les bobos

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.