M’attendre (Henri Marien)

papillon-glaieul

Chaque jour si Miraculeusement Fidèle à m’Attendre
Chaque jour  Plus Profondément Vitale Ah! ma Tendre
Chaque jour Toujours Joyeusement vers Toi me Tendre

Effleurée Si Voluptueusement
La Fleur Si Douce de Ta Joue   
Rosit sous mes Si Délicates Caresses

De cette Divine Ivresse
S’Exhale un Ineffable Nectar
Aux Délicieux Parfums d’Ambroisie

Goulûment des Lèvres de Ta Corolle
J’Aspire Amoureusement Toutes Tes Perles
Et.. je m’Envole vers les Nuages moi… Le Papillon !

(Henri Marien)

 

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.