Par les failles (Henri Marien)

par les failles, les fêlures
on voit mieux la Lumière, c’est sûr
même si souvent ces brisures
sont d’insoutenables blessures
d’un coeur saignant de déchirures

(Henri Marien)

 

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.