L’Absolution d’Absolu (Henri Marien)

Oh
Tout
En Pleurs
Dedans
Sa Nuit
La
Nonne
En son Petit Lit
Tord ses Draps
S’en Enlace Fort
Pour Etouffer
Son Corps Divin
Mais par Tous les Saints
Les Battements de Son Coeur
Se font Entendre et Encore
En Corps Toujours plus Fort
Demain elle ira se Confesser
De tous Ses Rêves Sensuels
A ce Beau et Jeune Prêtre
Qui baissera les Yeux
De se Reconnaître
Sous les Traits
De L’Amoureux
Il lui Donnera
Piètre réconfort
L’Absolution
Du Si Doux
Péché d’
Aimer

(Henri Marien)
 

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.