Prenant de la Bouteille (Henri Marien)


Prenant de la Bouteille

De Tant d’Ivresses
D’Extases Rempli
Pourtant Si Doux
De Plonger En Corps
Son Coeur et De Boire
Au Calice de la Vie
D’y Goûter Chaque Jour
Tous Ses Délices
De Bon Vin
Jusqu’à l’Hallali
Jusqu’à la Lie

Ses Arômes
Ont Lentement
Fleuris
En Bouche
Il est Faux
De Croire
Qu’à la Fin
Ca n’aura été
Qu’une Piquette
En Apprécier
Jusqu’Au Dernier Inspir 
Son Délicat Bouquet

Veritas in Vino
Carpe Diem
La Vie est Belle
Comme un Bon Vin
Sa Saveur s’Intensifie
Avec le Temps qui Passe
Se Bonifier avec Lui

A La Tienne!

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.