Patience! (Henri Marien)

Patience!

Quand Comprendras-tu Enfin DEFINITIVEMENT

Que ton Inextinguible Soif et Faim d’Effusions
Ton Irrépressible Sans Fin Désir de Fusion
Que tu recherches Désespérément à Etancher
Depuis ta Si Lointaine Naissance sur ce Monde Archi Sec

Dans le Bleu d’Azur Bruyant des Horizons
Dans les Etoiles Brillamment Proches et Inaccessibles
Dans les Accords Ephémères de Peau-aime d’Alcôve
Dans les Magnanimes et Toujours Fidèles Flacons d’Alcool
Dans le Sourire Figé des Anges Eternellement Intouchables
Dans les  Chants Envoûtants des Sirènes finissant en Queue de Poissons

Miroirs Ô Si Beaux Miroirs des Si Gentilles Alouettes …

Ne sera Vraiment Totalement Comblé
Que lorsque ton Corps en Faim Explosé
Se retrouvera en Tête à Tête Exposé
A la Douceur du Sein Imploré
Ô Ma Mère Eplorée
Terre IN-Espérée

Quand?
Quand?
Arrête!
Ca Rime à Rien
Patience!

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Patience! (Henri Marien)

  1. Luciole dit :

    Très beau poème, il me semble quand même un peu désespéré, faut-il croire que la mort délivre de toute attente et espoir de bonheur?
    ou bien je me trompe sur le sens du poème…

    J'aime

    • arbrealettres dit :

      qui vivra euh…
      verra ???
      mais bon c’est clair (pour Henri ;-))
      que la Mort délivre de TOUT 😉
      Se retrouver Poussières de Terre
      nous Poussières d’Etoiles
      quel singulier Destin
      et quel étonnant agrégat éphémère
      que ce « moi » qui rêve tant de Joie Eternelle
      mdr 😉
      mais bon être une Poussière qui Rêve à la Lumière
      c’est d’une certaine Beauté
      alors ??
      Trouver son Sens
      malgré .. TOUT
      Etincelle Briller le Temps d’un Souffle…

      Aimé par 1 personne

  2. Luciole dit :

    Un regard direct et plein de questionnements, d’étonnement pour cet être en devenir.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.