Douceurs (Henri Marien)

Douces heures
Douceurs
Incomparables
Des coeurs
Des âmes
Des corps
Co-liés
Retrouver le Fil
Obstinément
ou bien … Mourir asphyxié

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.