Tristes balancements (Henri Marien)

tristes balancements de ses cils
au bord de l’onde si sombre
quelle est cette douleur immonde
qu’un soleil même ne puisse l’inonder

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.