Organiste (Henri Marien)

organiste de mon organisme,
au clavier de mes douleurs

trouver quelques beaux accords,
y déverser parfois quelques douceurs

Amours Délices

que ma joie demeure
de Fugue en Fugue
jusqu’au De profundis

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.