Follement drôle (Henri Marien)

follement drôle
cette pensée
que toute pensée
n’est qu’un état évanescent
d’un gros tas de neurones
que je prends pour moi

Mais à qui donc est ce rire en échos
dans cet abyme de vide ?

(Henri Marien)

A propos arbrealettres

Simple Passeur de Poésie Doigt qui montre la lune
Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.